Estelle-Sarah Bulle – Orphée et Eurydice au Carnaval de Rio / Chantier de fouille

En 1958, le réalisateur français Marcel Camus et son équipe se rendent à Rio de Janeiro afin d’y tourner Orfeu Negro, une relecture du mythe d’Orphée et Eurydice, ici transposé dans les favelas en plein carnaval et dont le casting est composé de jeunes comédien·nes noir·es. À l’exception de l’actrice principale, les interprètes sont des amateur·ices recruté·es sur place. S’il obtient la Palme d’or l’année suivante, ce long-métrage est aujourd’hui largement oublié.
Avec Les Étoiles les plus filantes, Estelle-Sarah Bulle s’empare du matériau documentaire que constituent le tournage du film et son contexte. Elle en tire une ample et riche fiction dans laquelle elle dépeint la société brésilienne de l’époque, l’avènement de la bossa nova à Rio ou encore la construction de Brasília.

Estelle-Sarah Bulle, autrice du remarqué Là où les chiens aboient par la queue (2018), fait paraître avec Les Étoiles les plus filantes son deuxième roman chez Liana Levi. Elle est également l’autrice d’un roman jeunesse paru à l’École des loisirs.

Rencontre animée par Yann Nicol


À lire

Les Étoiles les plus filantes, Estelle-Sarah Bulle (Liana Levi, 2021)

Étiquettes : , ,

Date

samedi 26 février 2022

Heure

17h00 - 18h00

Lieu

Centre Pompidou - Alvéole rencontre
Centre Georges Pompidou, rue Beaubourg, 75004 Paris
Catégorie