Sarah Chiche : L’écriture, un lieu à soi / Grand entretien


“De Saturne, astre immobile, froid, très éloigné du soleil, on dit que c’est la planète de l’automne et de la mélancolie. Mais Saturne peut être aussi l’autre nom du lieu de l’écriture – le seul lieu où je puisse habiter.”

Depuis Les Enténébrés, l’écriture de Sarah Chiche explore la légende familiale et sa part d’ombre. Après l’histoire de la branche maternelle évoquée dans cet ouvrage, l’autrice s’attache avec Saturne à la figure du père, décédé alors qu’elle était enfant. Ce deuil, qui place très tôt l’expérience de la perte et la mélancolie au centre du rapport au monde de l’écrivaine, fonde aussi un tabou familial. Parce qu’elle ne cesse d’achopper sur cette grande omission – celle du père, celle des liens familiaux avec l’Algérie -, l’écriture de Sarah Chiche devient des années plus tard une entreprise de reconstruction : reconstruction du réel, par-delà les nombreux silences, reconstruction de soi, et surtout reconstruction d’un lieu où habiter avec ces figures disparues.

Sarah Chiche est écrivaine et psychanalyste. En plus de ses romans, publiés chez Grasset puis au Seuil, elle a publié plusieurs essais qui examinent les notions de mélancolie, de désir et de perte.

Rencontre animée par Baptiste Liger

En partenariat avec le Magazine Lire
Logo du Magazine Lire

Étiquettes : , , ,

Date

vendredi 26 février 2021
Expiré!

Heure

16h00 - 17h00

Lieu

A suivre sur le site Effractions
Catégorie