Sous la poésie, l'ordure

Lucie Taïeb et Manu Codjia : Sous la poésie, l’ordure / Lecture musicale de Freshkills suivie de Chantier de fouille


À sa fermeture en 2001 la décharge de Fresh Kills était la plus grande du monde. Vingt ans plus tard, elle doit devenir un immense parc, construit sur les déchets. C’est autour de ce refoulement du rebut que débute le projet d’écriture de Lucie Taïeb. Freshkills, comme son objet d’étude, est un texte qui procède par strates. À l’élaboration du reportage se superpose un travail poétique qui traverse l’œuvre de Lucie Taïeb, à mesure que la documentation cède le pas à une interrogation plus vaste sur notre capacité à contenir nos ordures dans l’espace enfoui de notre psyché collective.

La plupart des textes de Lucie Taïeb ont fait l’objet de lectures musicales. Pour mettre en musique Freshkills, l’autrice collabore avec Manu Codjia, dont la guitare jazz promet d’épouser les jeux de décrochage à l’œuvre dans ce texte qui mêle discours techniques, commentaire sur les mutations du tissu urbain et introspection poétique.

La lecture musicale sera suivie d’un entretien avec l’autrice.

Lucie Taïeb a publié plusieurs recueils de poésie. Freshkills est son premier texte publié à La Contre-allée. Elle est également traductrice de l’allemand et enseigne la littérature comparée à l’Université de Brest.

Manu Codjia est guitariste de jazz formé au Conservatoire national de Paris. Il est l’auteur de quatre disques en tant que leader et membre du duo Handprint avec François Arnold.

Rencontre animée par Sarah Polacci

Étiquettes : , , ,

Date

samedi 27 février 2021
Expiré!

Heure

20h00

Lieu

À suivre sur le site Effractions
Festival Effractions - Bpi

Organisateur

Festival Effractions - Bpi
Email
contact.effractions@bpi.fr
Site Web
https://effractions.bpi.fr