Présentation

Quand le réel fait effraction dans la littérature

La question du réel traverse l’histoire littéraire. De Sappho à Montaigne, Zola ou Ernaux, la littérature puise sa sève dans la matière du monde pour décrire ce qui nous entoure, donner du sens au fragmentaire, interroger l’incompréhensible. Si « les mots sont une autre convulsion des choses », comme nous le dit Éric Vuillard, l’écriture saisit sur le vif, révèle des pans de notre conscience, individuelle ou collective, restitue la chair de notre temps.

Pendant cinq jours, Effractions et sa quarantaine d’invité·es nous invitent à interroger les liens entre réel et fiction au travers d’une programmation variée : un·e écrivain·e dialogue avec un·e spécialiste autour du sujet central de son œuvre dans « Collusion » ; dans « Regards Croisés », ce sont deux ou trois auteur·ices qui évoquent un thème d’actualité ayant nourri leur texte ; « La revue de presse de l’écrivain » questionne le rapport de l’auteur·ice à l’actualité et à la presse ; « À voix haute » donne corps aux textes, tandis que « Chantier de fouille » examine la place du travail de documentation dans l’écriture.

Par ailleurs, l’inauguration du festival Effractions est aussi l’occasion de lancer le prix « Effractions ».

Saisir l’épaisseur des choses, sa densité, restituer la réalité, voilà qui anime nombre d’écrivain·es contemporain·es et féconde leur écriture. Les auteur·ices invité·es d’Effractions nous réveillent, nous bousculent, nous interpellent sur l’état du monde, nous questionnent sur notre intimité, nos rêves et nos intentions. Ils et elles prennent à bras le corps cette matière bouillonnante du réel, pour ouvrir en nous des perspectives inattendues, et faire bouger nos propres limites.

En cohérence avec sa vocation d’être un « centre vivant de culture et d’information », la Bibliothèque publique d’information pense le festival Effractions comme un moment privilégié où tou·tes les habitué·es, initié·es ou simples curieux·ses, pourront investir la Bpi et le Centre Pompidou à la rencontre de ces auteur·ices qui font de la littérature un moyen d’appréhender le réel.

Effractions est un festival entièrement gratuit et ouvert à tou·tes.